Livres et histoires sur les sourds et malentendants

Non classé

Il_etait_une_fois_les_sourds_francais

Tout savoir sur les faits marquants de l’histoire des sourds (de la préhistoire à nos jours) à travers des textes explicatifs, de courtes biographies et des illustrations intéressantes. Ce livre apprendra beaucoup à tous ceux et celles qui s’intéressent au monde et à la culture des sourds.

Format 21×21 – 208 pages – 22€ (Editions BOD) – 2011 – Patrice Gicquel

L’association « deux langues pour une education » est à l’origine d’un mouvement militant pour une éducation bilingue de l’enfant sourd. Ce mouvement allait éveiller les consciences aux difficultés de communication dans la sphére de la surdité et lever les interdits concernant l’usage de la langue des signes dans les écoles et dans la vie quotidienne. Finalement, la reconnaissance officielle de la langue des signes française a abouti en 2005.

332 pages – 31€ – André Minguy

Quand_l_esprit_entend_histoire_des_sourds_muets

Quand l’esprit entend, histoire des sourds-muets :

Ce roman historique vrai raconte le combat des sourds-muets contre les préjugés, pour la reconnaissance de leurs droits et de leur langue, celle des signes.

504 pages – Editions Odile Jacob – Harlan Lane

Ferdinand_Berthier

Ferdinand Berthier ou le rêve d’une nation sourde

A travers les souvenirs de Ferdinand Berthier, premier professeur sourd en 1829, candidat aux élections législatives de 1848 et décoré de la Légion d’honneur l’année suivante, ce roman relate ce que furent les prémices du mouvement sourd ayant débuté au XIXe siècle, et la reconnaissance d’une citoyenneté pleine et entière avec notamment la création d’un langage spécifique aux personnes sourdes.

24 x 16 – Fabrice Bertin – 19€

Le_mouvement_Sourd_1970_2006

Mouvement sourd (1970-2006)

Aujourd’hui, il est commun de voir et d’entendre parler de la langue des signes française (LSF) et des sourds.

La visibilité sociale dont ils bénéficient s’est construite à travers la diversité des modes d’expression de leur langue et de leur culture sourde. Ce qui apparaît aujourd’hui pour beaucoup comme une évidence ne relevait en France, au début des années 1970, d’aucune réalité.

250 pages – 25€ – Sylvain Kerbourc’h

Est_ce_qu_on_entend_la_mer_a_Paris_Histoire_de_la_permanence

Est-ce qu’on entend la mer à Paris ?

Ils sont sourds, ne communiquent que par signes. L’éducation, l’emploi, la culture ont oublié de se mettre à leur portée. Pourtant, ils sont là : se marient, divorcent, héritent, achètent des bien immobiliers, traversent l’Europe pour venir travailler en France… Pour eux, la première permanence juridique en langue des signes s’est ouverte à Paris en 2002. Anne-Sarah Kertudo, juriste bilingue en langue des signes, a écouté leurs histoires, les a défendus. Elle raconte dans cet ouvrage cette expérience.

230 pages – 21€ – Anne-Sarah Kertudo

Cette_gloire_a_tout_prix

Cette gloire à tout prix

Tout change dans la vie d’Auguste Modeste, lorsqu’un soir de Noël, il reçoit l’étrange visite de sa grand-mère. « La gloire, ça t’intéresse ? » lui demande-t-elle un DVD à la main ? Quand Auguste visionne la vidéo, quelle surprise ! Il est le héros des événements qui vont survenir dans l’année. La renommée lui est promise mais pour l’atteindre, le garçon ne doit rien révéler, sous aucun prétexte… sinon ! Pourra-t-il résister aux sarcasmes de son frère, à la curiosité de sa petite soeur ?

Un roman plein d’humour et de talent.

François Sautereau a publié une trentaine d’ouvrages, il a reçu le Grand prix de Littérature Enfantine de la Ville de Paris pour l’ensemble de son Oeuvre. Il vit et travaille en Dordogne.

128 pages – 14X21 – François Sautereau

La_vie_silencieuse_de_Marianna_Ucria

La vie silencieuse de Marianna Ucria

Nous sommes en Sicile au début du XVIIIe siècle. Marianna Ucrìa, née d’une famille noble de Palerme, est destinée comme ses sœurs et ses cousines à se marier ou à prendre le voile. Mais Marianna est différente. Sourde-muette, elle vit dans le silence et ne peut communiquer avec les siens qu’à l’aide de messages ou encore en lisant dans leurs pensées. En plus de son douloureux silence, elle doit subir un mariage arrangé avec son oncle vieillissant.

412 pages – 18,5 x 12,5 – Dacia Maraini

Les_levres_qui_voient

Les lèvres qui voient

Personne n’aurait pu deviner que Paulina Paine était sourde. Mais elle déchiffrait parfaitement le mouvement des lèvres. Les deux hommes qui se retrouvèrent, non loin d’elle, lors d’un vernissage, ne se rendirent compte que trop tard qu’elle avait saisi toute leur conversation. Paulina en fut tellement ébranlée qu’elle décida de rendre visite à Miss Silver, l’ancienne gouvernante devenue détective et qui, tout en tricotant, parvient à dénouer les énigmes les plus difficiles. Ce fut la dernière démarche de Paulina Paine…

272 pages – 17,7×10,8 – Patricia Wentworth

Le_silence_de_la_mule

Le silence de la mule

Exploitée par ses maîtres, abusée par les hommes, Jeanne, une gamine sourde et muette au regard noir n’inspire que pitié et méfiance. On l’a surnommée la Mule. Quand, en 1945, Antoine Rolandier, héritier d’une longue lignée de meuniers, revient enfin chez lui, c’est pour découvrir sa maison incendiée, sa famille disparue, son héritage volatilisé. Et cette étrange fille qui rôde toujours autour du moulin en ruine, à l’endroit même où le torrent devient rivière…

276 pages – 17,8×11 – Gilbert Bordes

Hier_aujourd_hui_a_deux_mains

Hier aujourd’hui à deux mains

 » Mon ami Marcel Debureaux m’a souvent raconté, en langues des signes, des épisodes de sa vie. J’en suis resté bouche bée. Parmi les « vies de sourds », la sienne se classe hors normes. Elle montre que la surdité, ce vrai faux handicap, n’empêche pas la réussite à force d’intelligence, de ténacité et d’humour.  » Bernard Truffaut, Historien sourd, directeur de l' » Echo Magazine  » ?  » A chacune son destin, son parcours, sa vie.

171 pages – 20×14 – Marcel Debureaux

Ca_ne_va_pas_etre_possible_tu_es_sourd

Ca ne va pas être possible tu es sourd !

Un magnifique témoignage autobiographique de l’enfance et l’adolescence de l’auteur sourd de naissance.

une grande leçon de vie, les apriori tombent.

Roberto Biedma

Moi_Armand_sourd_et_muet

Moi Armand né sourd et muet

Le peuple des sourds-muets ne cesse de s’aggrandir : ils représentent une naissance sur mille. Voici les mémoires d’Armand Pelletier, né sourd-muet. Un document exceptionnel d’un menuisier de Bresse, marié à une sourde-muette, père de quatre enfants sourds et grand-père de sept petits-enfants sourds. Surdoué, héros des jeux olympiques des sourds, professionnel reconnu, dirigeant associatif, il témoigne de ce combat avec les entendants dans ce document très rare.

567 pages – 18×11 – Armand Pelletier

Le_cri_de_la_mouette

Le cri de la mouette

Emmanuelle est sourde de naissance. Pour s’évader de sa prison, elle se met à crier. Des cris d’oiseau de mer, disent ses parents. Jusqu’au jour où, à sept ans,  » la mouette  » découvre le langage des signes. Le monde s’ouvre à elle… Elle sera comédienne puisque c’est son rêve le plus cher. Adolescente révoltée, Emmanuelle va lutter, souffrir et finalement gagner son combat : être actrice mais aussi plaider la cause de millions de malentendants. Pour que le monde des sourds ne soit plus le monde du silence.

212 pages – 17,8×11 – Emmanuelle Laborit

Les mots qu'on ne me dit pas

Les mots qu’on ne me dit pas

Sans tabou, avec un humour corrosif, elle raconte.

Son père, sourd-muet.

Sa mère, sourde-muette.

L’oncle Guy, sourd lui aussi, comme un pot.

Le quotidien.

Les sorties.

Les vacances.

Le sexe.

D’un écartèlement entre deux mondes, elle fait une richesse. De ce qui aurait pu être un drame, une comédie.

D’une famille différente, un livre pas comme les autres.

144 pages – 13,5×21,5 – Véronique Poulain

Les_sourds_c_est_comme_ca

Les sourds, c’est comme ça : Ethnologie de la surdimutité

Les sourds sont porteurs d’une radicale étrangeté. Pour eux, être sourd réfère moins à un déficit d’audition qu’à l’affiliation à un groupe linguistique et culturel possédant son langage propre : la langue des signes. Cette langue, pour emprunter un canal différent de celui de toutes les autres langues humaines, n’en présente pas moins les mêmes fonctions et les mêmes richesses.

L’ethnologue donne ici à voir cet autre côté du miroir et ce livre vient infirmer les représentations communes de la surdimutité comme malheur individuel.

398 pages – 23×15 – Yves Delaporte

Moi_Sourd_et_toi

Moi sourd, et toi ?

Voyage dans le monde des Sourds et des signes Comment s’y prendre avec les Sourds ? S’exprimer autrement que par l’oral. Quelle culture sourde ? Un voyage dans cette communauté singulière des Sourds s’impose avec ce livre qui propose une vue panoramique sur leur langue, leur culture et leur histoire.

216 pages – 22,2×19 – Monica Companys

Les_sourds_une_minorite_invisible

Les sourds : Une minorité invisible

LES SOURDS DANS LES COULISSES DE L’HISTOIRE. Parole, audition et développement de la pensée : un amalgame ancien. Vers une évolution des préjugés. LES SOURDS SE FONT ENTENDRE. Parole vocale ou parole gestuelle ?. Années d’affrontement et d’incertitudes. Les sourds deviennent sourds. La victoire de la parole. EN MARCHE VERS LA CITOYENNETE. Les Sourds se prennent en main. Sur le chemin de la reconnaissance ?

181 pages – 23×15 – Fabrice Bertin

Des_yeux_pour_entendre_voyage_au_pays_des_sourds

Des yeux pour entendre : voyage au pays des sourds

306 pages – 18×10,8 – Olivier Sacks

Quand_les_sourds_nous_font_signe

Quand les sourds nous font signe

Par ces portraits de personnes sourdes, Marguerite Blais nous introduit dans une culture mal connue de notre société malgré le fait qu’elle y joue une part active. Elle bouscule les concepts inculqués concernant la normalité et provoque une réflexion sur les différences dans notre société. « Quand les sourds nous font signe » est une chance unique de créer un rapprochement entre les sourds et les entendants.

15×23 – 200 pages – Marguerite Blais

æ^ionӘƒ`˜ƒ`¤¸ƒ`×

æ^ionӘƒ`˜ƒ`¤¸ƒ`×

Sourde, muette, aveugle

Ceci n’est pas une biographie banale. Nous y voyons comment une jeune fille sourde, muette, aveugle, donc privée des sens qui mettent le plus en rapport avec le monde extérieur, qui favorisent le plus le développement de l’individu, y a suppléé et, par un effort continu, acharné, est parvenue à un degré de culture que n’atteignent pas tous les êtres qui ont le privilège de voir, d’entendre, de parler. Ces pages reflètent un véritable drame dans les ténèbres. Elles nous font assister à l’éveil, puis au développement progressif de ce qu’il y a de meilleur en l’individu : l’intelligence et le coeur. Deux facteurs y concourent : la volonté tenace du sujet, Helen Keller, et l’amour persévérant de son admirable éducatrice, Anne Sullivan. De cette histoire se dégage une forte, une salutaire leçon d’énergie dont chacun pourra tirer grand profit.

276 pages – 17×11 – Helen-A-Keller

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s